• Poème co-écrit avec Lacorys, (première partie par moi, la deuxième par Lacorys). Illustration by Wlop.

    L' amitié 

    Éclairée par le soleil, tu es une merveille.
    Aussi brillante que scintillante,
    À toi je me joins, tenant la main de ma conjointe.
    Ensemble nous rêvons d'une vie infinie...

    Éclairée par l'astre lunaire, tu changes d'atmosphère,
    Dans le noir tu reflètes le désespoir,
    Tu deviens aussi sombre qu'une ombre
    Aussi gelée. Mon cœur devient glacé.

    Tu es si lumineuse et si profonde à la fois.
    Me laisserais-tu pénétrer ton âme au lieu d'y sombrer?
    Me laisserais-tu goûter au plaisir d'y périr?
    Je deviendrai tienne, tu t'empareras de mon enveloppe charnelle,
    Tandis que moi, je trouverai enfin le sommeil éternel... 

    ---

    Tu ne vois que des illusions, ce n'est pas sain.
    Oui, mon cœur est profond et double,
    Voilà pourquoi je souhaite t'aider à chasser ces troubles,
    À te prendre la main, et te faire découvrir ce monde marin.

    Tu es lumineuse sans le savoir,
    Tu scintilles comme l'écume sous le soleil,
    Pétilles, avec ton sourire vermeil.
    Regarde l'horizon au loin, je te montrerai ta force, ton pouvoir.

    Le vent soufflera un beau jour,
    N'abandonne pas, ne tombe pas dans la léthargie.
    Me laisseras-tu te guider vers le paradis ?
    Tu découvriras le fraternel amour.


    3 commentaires
  •  Illustration by Aquasixio.

    L'amour eternel

     

    L'amour éternel 

    Ton teint se comparait autrefois à l'aurore,
    Ton parfum était aussi attirant qu'un bouquet de roses. 
    Ta beauté était telle qu'elle reflétait l'astre lunaire. 
    Je ne cesse de penser à toi, toi qui m'a si souvent soutenue dans les moments difficiles.
    Je prie pour avoir le courage de tenir le coup.
    Le soir en contemplant le ciel je pense à toi et à l'envie de te rejoindre parmi ces étoiles.
    Tu comblais si harmonieusement ce vide dans mon coeur.
    Chaque jour où je me réveille, sans toi à mes côté, est une tragédie.
    Mes sentiments à ton égard ne cessent de croître...


    votre commentaire
  • Je pense que vous avez tous connue la porte un jour, oui quand votre professeur vous dit <<Va tenir compagnie à la porte, ça va te calmer.>> et bien moi c'est une longue histoire d'amour avec la porte, celle de mon ancienne professeur de français... Merci à Lacorys pour son aide.

    Mon amie la porte

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mon amie la porte 

    Elle était décrépie, usée par le temps.
    On aurait dit que le sable la gagnait,
    Accompagnée de grincements lorsque je l'ouvrais.
    Elle perdait de jours en jours un peu plus de son charme, sa couleur s'écaillait.
    Il paraît qu'il y avait même des traces de dents.
    Dans mon ennui total une idée me traversait,
    Pourquoi personne ne la câlinait ?
    Aussitôt dit, aussitôt fait. 
    "Salle 704", c'était ainsi qu'elle se nommait, 
    Entre nous une grande amitié s'était liée.
    En sa compagnie j'en ai passé du bon  temps...
    Ma professeure me disait si souvent d'aller la rejoindre face au poteau.
    J'accourrais afin qu'elle puisse caresser mon dos.
    C'était une longue histoire entre moi et la porte de Madame Milédo...


    2 commentaires
  •  

    Folie

    La solitude, une bien triste punition.
    Pour ceux qui l'ont engendrée,
    Elle n'est que désolation
    Au milieu de ses âmes égarées.

    La folie guette, elle murmure...
    Si envoûtante, elle enchante,
    Isolée entre ses murs
    Elle me tente...

    Elle essaie de s'emparer de mon être,
    Je la ressens, tout comme la peur.
    Elle me domine, elle me pénètre.
    Je ne sens plus qu'une profonde terreur.

    Submergée par une envahissante seigneurie.
    Je touche le fond, les abysses, l'oubli...
    La folie m'envahit
    C'est ainsi que la folie me revêtit.

    Enivrée par la délectation de ce poison
    J'en ai perdu la raison.
    Un poison qui m'appelait, qui me charmait
    Qu'ai-je donc fait ?

    Vint soudain une source, une voix...
    L'impression m'est familière, une fois, deux fois...
    Que dit-elle ? Est-ce réelle ?
    La folie me répète que c'est le péché originel.
    Pourtant, j'ai envie de la goûter,
    Cette voix n'est pas décharnée.

    Submergée par une folie déchirante.
    Attirée par une voix attirante et réconfortante.
    Peu à peu mon âme se désintègre.
    Partagée entre le bien et le mal, dans les enfers elle s'intègre...


    2 commentaires
  • J'aime beaucoup créé des cartes alors je me fait plaisirs!

       

      


    votre commentaire
  • Voici quelques photos que j'ai prise pour passer le temps.

        


    votre commentaire