• La symphonie de melodie V.2

    Merci à Lacorys pour la correction! Illustrations by Wlop.

    Ceci est la deuxième version de mon histoire, la première est ici.

    Certaines vérités finissent enterrées à force d'être cachées, mais le passé ne s'oublie pas. Il reste gravé dans nos mémoires. Lorsqu'on creuse, les souvenirs refont surface... 

    C'est au milieu de ces êtres infâmes que je perds mon âme. Au cours du temps mes peines se sont transformées en chaînes. La liberté m'a été prohibée, sous prétexte qu'une divinité l'ait décidé ainsi. C'est en cherchant l'égalité que j'ai payé le prix fort. Je ne voulais qu'un monde sans violence, mais c'était trop demander, j'ai alors été jetée en pâture à des êtres immondes qui sèment la terreur et le trouble dans nos cœurs. J'ai subi l'injustice, tous les pires supplices, j'ai vécu un enfer depuis que ces êtres infâmes se sont immiscés dans mon âme, la corrompant au plus profond de ses strates. Je n'ai rien pu faire, je les ai laissés me tuer à petit feu, cependant, ma conviction est là, ensevelie, prête à éclater. Dans mon esprit règne la disharmonie, mes envies sont la cause de mes insomnies, et ne me laissent aucun répit, je maudis cette vie, pourquoi suis-je encore en vie ? J'ai noué une corde autour de mon cou, puis je me suis mise à genoux, prête à aller jusqu'au bout pour apaiser leur bien-être. C'est fou, qu'ai-je fait ? J'ai contemplé aveuglement mon enterrement. Maman... Aurai-je un avenir ? Je me suis vue mourir, pourquoi le monde est-il contre moi, suis-je aussi immonde que ça ? Je me suis posée cette question : est-ce ma punition ? La vie me punit alors que je n'ai commis aucun délit, est-ce parce que je suis une fille, Maman? 

    J'étais seule, rongée par la solitude, je souhaitais rencontrer des personnes de mon âge, partager des passions, m'ouvrir à eux, mais où que j'aille mon funeste passé me rattrapait. Étant facile à lire, je ne pouvais m'ouvrir aux gens, alors je faisais en sorte de ne rien révéler de ma personne. Je me suis cachée sous une autre apparence; celle de l'insolence, qui m'a conduite droit vers la déchéance. Jusqu'au jour où j'ai rencontré ma Plume, celle qui me comprenait et qui m'écoutait. Celle qui m'a souvent soutenue moralement, et qui a fait qu'aujourd'hui vous puissiez lire mes écrits... Malgré cela je ressentais toujours ce vide en moi. Afin de tenir le coup et faire face à la réalité, j'ai fui dans l'harmonie de la Mélodie, elle m'aide à oublier ce que je vis, ce que je subis, elle me laisse autre chose à voir, c'est ce que je veux. J'ai fait un vœu, que le « do ré mi fa sol la si », cette symphonie qui me donne la force de rester en vie, devienne ma Mélodie. 

    Il est si plaisant d'écouter la symphonie qui s'échappe de cet instrument, le son du piano est si merveilleux, la voix qui l'accompagne est si jolie, elle me réjouit au plus haut point. Elle ensevelit ma vie, redonne un sens à mon existence en lui offrant une touche d'espérance. Si j'en avais la possibilité, je ferais en sorte que chacune de mes journées ressemble à celle-ci, pour que je puisse contempler cette douce harmonie toute ma vie.... 

    Je garde le souvenir du Kursaal, elle était remplie de choristes qui chantaient en chœur, j'étais parmi eux, là, face aux projecteurs, face au public. Je chantais et je rêvais. L'Hallelujah était si magnifique. Je me revois encore là, à la chanter... La chef d'orchestre était vêtue d'une très belle et longue robe, elle était là à nous guider, qui avait tant travailler pour nous faire vivre ce moment. À la fin du spectacle la chorale entière criait son nom en guise de remerciement. Ses efforts auront abouti, j'aimerais bien moi aussi aller sur cette voix... 

    Je trouvai enfin le réconfort qui me manquaient auprès de la Mélodie, ma mère spirituelle. Le piano devint ma passion, ce fut difficile mais avec le temps j'appris à m'exprimer avec la musique... Je n'ai cependant jamais pu composer à cause de mon manque de connaissances et d'expériences. Malheureusement, je n'ai pas pu devenir professeur d'éducation musicale comme je le souhaitais. À la place de cet avenir radieux que j'avais tant désiré j'eus le droit à un terrible destin. J'ai tout d'abord eu un garçon, Naïm, mais il m'a été enlevée par mon abominable mari, puis ma petite fille, Lise, qui a pu vivre loin de lui. Ce petit ange aura le droit, un jour, d'écouter l'histoire de l'origine ce magnifique prénom... J'ai essayé d'être une bonne mère en prenant exemple sur celle qui autre fois avait cru moi.

    Vous m'avez tendue la main si chaleureusement, mais je ne l'ai attrapée qu'à moitié. Afin de protéger le sang-mêlé, par peur de culpabiliser, j'ai du renoncer à mon souhait le plus cher : celui de pouvoir un jour vous appeler "maman".  Ce fut un choix très douloureux que je regrette très amèrement. Cela n'avait de cesse de me hanter nuit et jour... Le soir le cœur figé, il m'arrive de méditer dans l'obscurité, en pensant à vous, et à l'opportunité que j'ai laissée s'envoler... 

    Vous avez tant fait pour moi, vous m'avez donnée la force de rester en vie, avez cru en moi, m'avez apportée ce que je désirais tant étant enfant, à vos côtés j'ai pu trouver le réconfort et le bonheur. Vous m'avez transmise votre passion, elle est devenue mon moyen de d'expression, je vous serais éternellement reconnaissante de m'avoir apportée votre présence, un espoir que je croyais disparu à jamais. Je vous aurais aimé et chéri au plus profond de moi, maman...  

    FIN. 


  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Février à 22:57

    Coucou! Je viens de les lire..t'as un grand talent c'est magnifique! J'ai les larmes aux yeux! :/

    c'est un peu pas normal car j'adore lire mais c'est très rare que je sois touchée par ce que je lis..en plus désormais tout ce qu'on lit est très ennuyant & sans importance.. Je dois te remercier car ton écriture m'a absolument touché & m'a aidé à me souvenir de la raison d'après laquelle j'aime lire: La passion!

    ta passion et tes sentiments sont très présents dans ton écriture et j'adore ça car ça m'a vraiment touché!

    je t'encourage à continuer à écrire de plus en plus t'es géniale!

    bon j'arrête de bavarder j'ai dit trop :P à plus tard j'espère

    Bisoux xx

      • Mardi 13 Février à 10:37
        Je suis vraiment surprise et très touchée par les compliments, merci beaucoup. Rare sont les personnes que j'arrive à séduire avec mon écriture, et encore moins être remercier pour ce que j'écris.
        Désormais j'ai beaucoup plus de motivation à continuer sur cette voix.
        Sinon oui, j'ai la fâcheuse manie d'introduire mes passions dans mes textes, tel que l'amour que j'entretien pour la musique, ma plus grande passion, ou encore mes envies de faire pleurer les lecteurs avec des fins sombres voir désastreuses (oui, je suis comme ça).
      • Mardi 13 Février à 11:20

        Yess ton écriture est vraiment magnifique ça ma vraiment touchée! Continue comme ça je t'encourage

    2
    Dimanche 18 Février à 13:44

    Bonjour, texte très bien tourné , pleins d'émotions..... L'histoire m'emmène .... Continues c'est très bien 

    KENAVO

      • Dimanche 18 Février à 14:31
        Bonjour, merci c'est gentille!
    3
    Mercredi 21 Février à 17:21

    Wouah... comme d'habitude c'est super, que d'émotions ... Continue comme ça ! c;

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :